Conseils d’entretien

Entretien des Tillandsias

Sans terre ni substrat, les tillandsias ont besoin d’eau et de lumière !

Originaires d’Amérique centrale et des Caraïbes, les “filles de l’air” s’acclimatent très bien sous nos latitudes, si l’on suit quelques consignes d’entretien.

  • La clarté. Il est primordial de placer les tillandsias en situation lumineuse ! Attention toutefois à éviter le soleil direct aux heures chaudes pour la plupart des variétés.
  • La fréquence d’arrosage. Les tillandsias absorbent les nutriments et les minéraux par leurs feuilles. Nous conseillons donc de les bassiner un quart d’heure, une fois par semaine, dans de l’eau à température ambiante. Il faut les immerger complètement sous l’eau, afin que toute la plante soit noyée.  Certains préfèrent les vaporiser. C’est tout à fait possible, mais il faudra être généreux et régulier. Nous conseillons de le faire jusqu’à ruissellement, deux à trois fois par semaine. Il est important de continuer à arroser au même rythme en hiver, puisque le chauffage assèche l’air de la maison ou de l’appartement.
  • La qualité de l’eau. L’idéal est d’utiliser de l’eau de pluie ou minérale de type Volais. Sinon, une astuce pour adoucir l’eau du robinet : la laisser décanter une nuit avant d’y plonger les plantes ! Ainsi, le chlore se sera évaporé et le calcaire déposé.
  • Et pour les fleurs ? Toutes les variétés de tillandsias fleurissent en moyenne chaque année. Pour les stimuler, nous conseillons d’ajouter de temps en temps à l’eau du bain un engrais à orchidées, qui ont les mêmes besoins. Autre solution, les mettre à l’extérieur de mai à septembre. Les tillandsias supportent des températures allant de 8 à 40 degrés (sauf quelques variétés rustiques comme le Bergeri)
  • . Suspendus mi-ombre, sous un arbre par exemple, les tillandsias seront stimulés par les variations de température entre le jour et la nuit. Nous conseillons de les mettre tête en bas ou à l’horizontale afin que l’eau s’évacue en cas de pluie. Lorsqu’ils sont dehors, on peut les arroser moins souvent puisque la rosée, l’humidité de la nuit ou les averses s’en chargent…
  • La multiplication. Les tillandsias se multiplient de deux façons. Lorsque la plante fleurit, elle finit par donner des graines qui germeront et qui, à terme, formeront une toute petite plante. Ce processus est extrêmement long, compliqué (il faut arroser les semis tous les jours) et couteux à la plante mère. C’est pourquoi nous conseillons de multiplier la plante par la division de ses rejets. Une fois que la fleur fane, coupez là ! Ainsi, le pied-mère sera moins fragilisé par la sortie de ses rejets. Ces nouvelles petites pousses étofferont la plante et pousseront plus vite s’ils lui sont rattachés. A terme, la plante formera une touffe que vous pourrez diviser.